Jean Laroquette-Juanito- : « être moi même en piste »

©️Tertulias - Juanito

A quelques jours du bolsin de Bougue, Jean Laroquette dit « Juanito » élève de de l’école Adour Aficion de Richard Milian a répondu aux questions de www.tertulias.fr.

Tertulias : « Jean en quelques mots , peux-tu te présenter ?

Juanito : « Je m’appelle Jean Laroquette dit « Juanito » , j’habite en vallée d’Ossau dans le béarn dans un petit village pas loin de Pau et des montagnes. J’ai 18 ans et cela fait maintenant 10 ans que j’ai intégré l’école du maestro Richard Milian « Adour Aficion » »

Tertulias : « Justement comment t’es venue cette aficion ? »

Juanito :« Cela part de mes parents très aficionados surtout du côté de mon papa qui allait aux férias notamment celle de Dax. Ils m’ont rapidement emmené aux arènes depuis que je suis tout petit. En vacances il nous arrivait d’aller visiter des ganaderias. La passion m’est venue du toro , j’adorais regarder cet animal et petit à petit je me suis intéressé plus à la partie du toreo. »

©️Tertulias
Tertulias : « Etant donné cet intérêt, comment as-tu intégré une école taurine ? »

Juanito :« Pour commencer mon père m’a ramené d’un voyage à Madrid une petite muleta avec laquelle je me suis souvent amusé sur la terrasse. Ensuite nous avons appris qu’il y avait une école taurine. Mon père m’a demandé si cela m’intéressait d’aller voir un entraînement , il a ensuite téléphoné au maestro Milian. J’y suis donc allé pour voir et au final j’ai intégré l’école.»

Tertulias : « Tu as eu envie de suite d’aller au delà d’un simple amusement?»

Juanito :« J’étais petit et pas forcément conscient de ce que je faisais quand j’allais devant les vaches , mais j’étais passionné par ça . Je voyais les grands faire et j’étais intéressé , intrigué .. je voulais les imiter . En effet , pendant les premiers entraînements je m’adossais au mur des arènes en regardant passionné par ce qui se passait. Au fil du temps je me suis dit pourquoi pas moi, je vais essayer»

Tertulias : « Tu avais quoi comme référence taurines ? »

Juanito :« C’était la période où Ivan Fandiño toréait beaucoup dans le sud-ouest. C’était mon torero référence et j’essayais de copier son style et ses mimiques. Maintenant je suis admiratif d’Andres Roca Rey , Daniel Luque et Gines Marin »

©️Tertulias La Fragua 2018
Tertulias : « Tu as 18 ans , tu fais des études comment concilies tu cela avec l’école taurine? »

Juanito :« Je suis en BTS à Dax mais l’an prochain je vais en rentrer en fac d’espagnol à Pau. J’avais un pacte avec mes parents: passer le bac avant de penser plus sérieusement à la tauromachie. Quand il sera temps de passer en novillada piquée, peut-être faudra t’il faire un choix entre études et toros. Suivre un cursus scolaire pour l’instant donne de la discipline»

Tertulias : « As tu un programme très établi pour passer à l’échelon supérieur? »

Juanito :« Non pas vraiment car cette année va être ma première grosse année en non piquée. Entre novilladas et classes pratiques il y aura environ une quinzaine d’occasions de toréer cette temporada. C’est donc une première année, nous ferons le bilan en fin de saison pour savoir si je suis prêt à débuter avec picadors. C’est la raison pour laquelle il n’y a pas de plan établi. Peut être me faudra t’il une année de plus pour gagner en maturité et pour arriver totalement prêt.»

Tertulias : « Comment appréhendes-tu le bolsin de Bougue ? »

Juanito « C’est un bolsin important de belle réputation. Très content d’y être. Positionné en début de saison, il y a à gagner des contrats dans les arènes importantes du sud-ouest°, c’est pourquoi il faut y aller mentalisé. Pour la confiance personnelle gagner ce genre de concours est très important. »

Tertulias : « Donc ne pas aller en finale °°serait un échec ? »

Juanito :« Un échec ? non ! Si je ne suis pas qualifié, c’est parce que je ne l’aurai pas mérité au final. Il faut analyser pourquoi , qu’est -ce qui m’a manqué, qu’est ce je n’ai pas fait de bien , est-ce que le sorteo m’a t’il été favorable ou non? Par conséquent pour moi, c’est surtout un apprentissage … même si je suis qualifié!

Tertulias : « Finalement qu’est ce que tu veux exprimer en piste ? »

Juanito :«A être moi-même, montrer que je suis heureux d’être en piste, de toréer. C’est pour cela que je cherche à progresser en montrant de la joie et de l’alegria au public »

Tertulias : « Après Bougue quel est ton programme? »

Juanito :«De sûr pour l’instant , il y a La Brède, Eauze et Mont de Marsan pourtant il y a des contacts par ailleurs mais rien d’officiel pour l’instant »

Tertulias : « Merci Jean d’avoir répondu à nos questions et « suerte » pour le 8 mai et la suite de la temporada »
©️Tertulias
©️Tertulias
©️Tertulias

° Le meilleur se verra offrir des participations aux novilladas sans picador de Vic, Mont-de-Marsan, Dax, Bayonne et Plaisance du Gers °°10 novilleros se joueront la qualification pour la novillada face à des vaches de Camino de Santiago, propriété de Jean Louis Darré.

Propos recueillis par Philippe Latour

2 Comments

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Miriam Cabas: "Je fais les choses comme je les ressens." - TERTULIAS
  2. Bolsin de Bougue: Guillermo, Tristan et Manuel se sont qualifiés -

Les commentaires sont fermés.