Lodosa: à la découverte du Toro con Soga

Lodosa est un village de Foral de Navarra situé à quelques encablures de Pampelune. C’est là que sont élevés les toros de la Ganaderia de Pincha. C’est aussi la capitale du piment. Ce vendredi, dans les rues, beaucoup de monde baskets aux pieds, tous scrutent leurs téléphones portables. Sur l’écran de l’outil nécessaire à la survie des ados une carte de la ville avec une petite flèche qui se déplace. Quand on fait coïncider la flèche avec sa propre position, on tombe nez à nez avec quelques centaines de personnes qui courent devant et derrière un toro dont le trapio donnerait quelques insomnies à bien des toreros. C’est « el Toro con Soga ». La soga est la corde passée autour de ses cornes et sert à réguler si nécessaire et autant que faire se peut les pérégrinations, en liberté,  du bicho à travers les rues et ruelles de la cité navarraise.

Les navarrais sont très agréables et fiers de leurs traditions. Les organisateurs nous ont ouvert les portes des corrales et nous avons pu assister à la préparation des toros qui ont couru ce vendredi à Lodosa.

Antonio Campo nous a ensuite accueilli au siège de la Peña Taurine de Lodosa qu’il préside. Il nous a présenté ce qui est reconnu aujourd’hui comme une manifestation d’intérêt touristique de Navarre.

Tertulias : «Antonio, quelle est l’origine du Toro con  Soga ?»

Antonio Campo :« En Espagne, il y a beaucoup de toros à la corde. Ils sont organisés pour fêter des évènements souvent religieux comme les fêtes des Saints Patrons des villages. A Lodosa, en Navarra, les traces les plus anciennes de ces manifestations remontent à l’année 1100 . La tradition est quasi millénaire.»

Tertulias : « Qu’est ce qui différencie le toro con soga des autres toros à la corde ? »

Antonio Campo: « En Espagne, il y a beaucoup de toros à la corde. Les organisateurs sont regroupés en association qui regroupe 24 localités. En Navarre, il n’y a que Lodosa.  Nous nous caractérisons par la forme en huit de la corde passée autour des cornes du toro. Nous sommes surtout le seul pueblo en Espagne où le bicho court en totale liberté sans aucune barrière. Il peut aller où il veut dans le village. 

Tertulias : « Combien de toros sortent à Lodosa durant la temporada ? »

Antonio Campo: «A Lodosa, il y a entre quatorze et quinze sorties. La coutume est de commencer pour le Fêtes de Las Angustias et de continuer tous les week-end qui suivent jusqu’au « Dia del Pilar » le 12 octobre. Les sorties ont lieu le matin et l’après-midi. Autrefois le même toro assurait les quinze sorties. Aujourd’hui il y a un animal différent à chaque fois.»

Tertulias : « Quel est le programme type d’une sortie du Toro con Soga? »

Antonio Campo : « Le programme est le suivant

  • Deux heures et demie avant la sortie, on met la corde au toro et au sobrero.
  • A l’heure prévue, une bombe annonce annonce le début du festejo
  • Le toro court en liberté dans les rues pendant une heure.
  • Il est ensuite ramené aux arènes . Débarrassé de sa corde, il peut être récorté par les amateurs présents.
  • Un novillo (cornes nues) est sorti ensuite en piste pour les amateurs.»
Le reportage photographique de Angel Lopez Aleman de Navarra Taurina
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
13A
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
previous arrow
next arrow
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
13A
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
previous arrow
next arrow
Tertulias : « Quelles sont les qualités attendues d’un Toro con Soga ? »

Antonio Campo  :  « A Lodosa, le toro court librement dans le pueblo. Il n’y a pas de barrières. Un toro très bravo, se déplace peu et charge par « arrancandas ». Un toro noble se déplacera plus. Quand on lui met la soga, le comportement du toro change.  Le comportement du toro dans la rue et dans l’arène est très différent. Le pire est un animal querencioso.  Le toro doit avoir de la mobilité et de l’agressivité dans sa manière de charger. Un Santa Coloma va mettre plus d’émotion par ses charges. Un toro d’encaste Domecq va mettre de l’animation par ses déplacements. Comme en corrida, il ne doit pas avoir plus de six ans.»

Tertulias : « Quels sont les toros qui ont marqué l’histoire du Toro con Soga »

Antonio Campo : « Il y a eu un toro français de la ganaderia de Marie Sara qui a fait une très belle prestation. Un des plus fameux a été Pinchon de la ganderia de Pincha qui a chaque sortie a blessé gravement plusieurs personnes. »

Tertulias : « Quelles sont les règles à respecter pour assister au Toro con Soga » ? »

Antonio Campo: « Les principales règles à respecter sont les suivantes:

  • Arriver au moins une heure avant l’heure de la sortie car les accès au village sont fermés ensuite
  • Garer son véhicule sur le parking sécurisé près des arènes (coordonnées 42°25’25.4N , 2°04’57.7 O)
  • Prévoir qu’il faudra peut-être courir
  • Charger l’application Lodosa App pour avoir toutes les infos et suivre le déplacement du toro
  • Être prudent,. Il y a plein de refuges possibles qu’il faut bien repérer.
  • Ne pas trainer pour se rendre aux arènes à la fin de la sortie. Le lleno est vite atteint.»
Tertulias : « Quel est l’impact économique du Toro con Soga pour Lodosa ? »

Antonio Campo : « Pour chaque toro, viennent à Lodosa près de 10000 personnes. En plus de la population locale, il y a un impact important sur l’activité des bars et restaurants et les magasins qui proposent des produits locaux comme les conserves de légumes et autres.»

Pour le début de la temporada est sorti un exceptionnel toro de Enrique Dominguez (origine Saltillo/Escudero) qui a couru dans les rues près d’une heure et qui continuait à charger avec entrega une fois rendu dans la placita.

Au delà de la découverte d’une tauromachie « authentique », l’accueil des gens de Lodosa, cette atmosphère mélant convivialité, art de bien vivre et célébration du courage ( et un peu de folie)ont de quoi redonner du boost à un aficionado fatigué à l’issue d’une temporada longue et parfois décevante.

Merci à Antonio, à la Peña Taurine de Lodosa, à Jean François et à la famille Baîgorri pour leur accueil et à Angel pour les photos. Rendez vous à Lodosa pour un prochain « dia de Toro con Soga » (programme sur l’application Lodosa App).

Thierry Reboul

1 Trackback / Pingback

  1. Les brèves du mardi 04 octobre - TERTULIAS

Les commentaires sont fermés.