Saint Sever: 50 ans après

Arenes de Saint Sever

Saint Sever est un haut lieu de la tauromachie dans le Sud_ouest. L’histoire des  arènes « Henri Capdeville » est riche d’évènements dont certains sont considérés comme fondateurs de l’histoire de la corrida en France.

Le 25 mai 1972, la piste des arènes a été envahie par des taurins français  qui protestaient contre l’ostracisme dont ils étaient victimes dans leur propre pays. A l’occasion des Fêtes de 2022, la cité landaise a choisi de leur rendre hommage. Tertulias a rencontré Cédric Brèthes (Président de la Commission Taurine) qui nous a présenté le programme de cette féria anniversaire.

Tertulias : « Aujourd’hui Saint Sever a renoué avec l’organisation de corridas, pourquoi ? »

Cédric Brèthes « La commission taurine de Saint-Sever fait partie de l’Association des Fêtes de Saint Sever. Je suis le Président de la commission taurine qui travaille en étroite collaboration avec l’Association des fêtes.  Cette commission taurine est en place depuis 2016. Il y a eu une coupure due à la crise sanitaire. Aujourd’hui c’est reparti et j’espère que l’on va rester sur la dynamique de 2019.    

Saint Sever a toujours été une arène importante. Durant son histoire se sont succédé corridas et novilladas. En 2015, ont été programmés Roca Rey, Filiberto et Clemente. On n’a pas réussi à faire venir les foules malgré ce cartel important. On s’est demandé s’il ne fallait pas revenir comme auparavant à des corridas. Nous avons mis notre consultant Michel Bertrand sur le projet. On lui a demandé de but en blanc d’avoir Sébastien Castella. Et en 2016, le biterrois était au cartel en mano à mano avec Garrido.  On est reparti sur le créneau corrida parce que c’est ce qui correspond le mieux à la capacité (3000 places) et à la demande du public local.

On veut amener, c’est notre fierté, cette arène au plus haut possible. Cela a très bien fonctionné en 2019, j’espère que la dynamique ne sera pas perdue après ces deux années d’interruption.  Et que le succès de 2022 sera un niveau de celui de 2019. Par ailleurs, on ne remerciera jamais assez Arnaud Tauzin, le maire de Saint Sever. En bon aficionado, il nous accorde un soutien total dans cette organisation de corridas. Il nous a toujours incité à organiser quelque chose, à aller de l’avant. Et par les temps qui courent, nombre d’élus n’ont pas cette Aficion »

Tertulias : « Quelle est la particularité de cette Féria 2022 ? » 

Cédric Brèthes « C’est un défi que nous nous sommes lancés pour célébrer ce jour où des acteurs français de la tauromachie ont envahi le ruedo pour protester contre le peu de cas qui était fait d’eux. Il y avait parmi eux des matadors, novilleros, banderilleros et des ganaderos. Certains sont devenus des personnes très importantes du mundillo. Je veux bien sûr parler de Simon Casas, Nimeño II, et d’autres qui sont devenus des banderilleros ou éleveurs renommés. Ils étaient 27. Ce premier défi taurin français avait pour but de protester contre le fait qu’ils n’étaient pas engagés dans les arènes de leur propre pays. 

Cela s’est passé chez nous et on souhaite le célébrer de la plus belle des manières. On organise deux corridas. On a invité les acteurs de cette manifestation à venir passer ce week-end anniversaire avec nous .Pour les plus jeunes qui n’ont pas vécu cette période et pour ceux qui l’ont vécue il est important de ne pas oublier l’Histoire. Cet évènement fait partie de la culture taurine, de notre  patrimoine. »

Tertulias : « Quel est le programme de cette journée particulière ? »

Cédric Brèthes « Le 25 juin ce sera les 50 ans de cette manifestation. Il y aura une corrida où on mettra à l’honneur les acteurs français qu’ils soient toreros ou ganaderos. Au cartel il y aura Clemente et El Rafi. On aura une confrontation entre le Sud-est et le Sud-ouest. On aura la même chose au niveau des toros puisqu’il y aura trois Gallon et trois Camino de Santiago. Plus qu’un duel ce sera une fête pour mettre à l’honneur les deux grandes régions taurines françaises. Miguel Angel Perrera arbitrera cette confrontation. C’est une figura. Il a 18 ans d’alternative. Il est dans le TOP 10 de l’Escalafon… Il a accepté de se mesurer à des toros français aux côtés de jeunes toreros français eux aussi. C’est un signal fort de profond respect de la tauromachie française qu’il nous envoie. Tous les matadors ne l’auraient pas fait.

Tertulias : « Quelles sont les autres manifestations prévues en ce jour anniversaire ? »

Cédric Brèthes : « L’exposition qui retrace cet évènement, présentée à Nîmes lors de cette Pentecôte 2022, viendra à Saint-Sever pour ce week-end des 25 et 26 juin. On travaille actuellement sur sa mise en place et en particulier sur le lieu .

À la suite de la corrida, sous le chapiteau à côté des arènes, il y aura une soirée hommage à ceux qui ont fait le 25 juin 1972. Beaucoup d’entre eux seront présents. Simon Casas nous a confirmé sa venue. On espère celle d’Alain Montcouquiol, le frère de Nimeño II. Tous ne seront pas là, mais beaucoup se sont donné rendez-vous. Ils nous l’ont confirmé lors de la dernière féria de Nîmes.

Cette soirée sera l’occasion de les honorer. Une plaque sera dévoilée aux arènes . Il y aura une tertulia où ils nous raconteront leurs souvenirs de cette journée particulière. On fera la fête également en partageant avec eux tapas et boissons. Il y aura également la génération qui a découlé de celle de 1972 ainsi Patrick Varin et Richard Milian seront présents. Sébastien Castella nous a garanti qu’il passerait la journée avec nous. Se joindront à eux les plus jeunes comme Clemente et Rafi. Toutes les générations seront mélangées à Morlanne le 25 au soir. Tous les aficionados seront les bienvenus »

Les toreros français sautent dans l’arène à Saint-Sever en 1972.©️Jacques Cathalaa
Tertulias : « Le dimanche place à la traditionnelle journée taurine des Fêtes de Saint Sever, quels sont les spectacles taurins prévus ? »

Cédric Brèthes « A Saint -Sever, on n’oublie jamais les toreros en devenir. Le matin, à 11h, il y aura une Fiesta Campera. Seront toréés deux erales de Gallon. Le premier par Juanito, le local de l’Ecole Adour Aficion. Il est et talentueux, et prometteur. Son professeur est lui aussi un local. On a également choisi d’engager Manuel Roman, le vainqueur du Bolsin de Bougue qui ce jour-là a séduit tout le monde. C’est un honneur et un privilège de l’accueillir à Saint Sever pour son premier contrat après Bougue. On mettra ainsi en avant les toreros de demain. Lors de cette Fiesta Campera, il y aura certainement quelques surprises proposées et offertes aux aficionados présents.  A 13h, ce sera le traditionnel repas de l’Aficion. »

Tertulias : « Et l’après-midi ? »

Cédric Brèthes « L’après-midi, à 18h, corrida de toros avec Daniel Luque, Thomas Dufau et Juan Leal, ce dernier remplacera Emilio de Justo blessé. Nous avions réussi à monter un grand cartel. avec les deux toreros préférés du Sud-ouest et Thomas Dufau ,le triomphateur de 2019. La blessure de De Justo nous a amené à le remanier. Très vite nous avons su qu’’Emilio ne serait pas rétabli pour le 26 juin.  On s’est donné le temps de pouvoir engager un des triomphateurs des premières ferias de l’année.

Juan Leal a coupé une oreille de poids au Fuente Ymbro à Madrid. Il a triomphé à la Feria d’Arles et ouvert la Porte des Consuls à Nîmes. On a eu le nez creux et de la chance car on l’a engagé juste avant ces dates-là. Les toros seront du Puerto de San Lorenzo et de la Ventana del Puerto. Ces deux élevages sont des fers qu’apprécie particulièrement Daniel Luque. Il a eu des succès importants avec ces toros.  »

Tertulias : « Qu’attendez-vous de ce cartel ? »

Cédric Brèthes « On a un torero que l’Aficion du Sud-ouest aime beaucoup à côté de deux jeunes. L’un Thomas Dufau toréé depuis dix ans dans les grandes férias. L’autre Juan Leal, est en train de totalement émerger avec des triomphes importants. Il y aura trois tauromachies très différentes. C’est ce que l’on recherche. Saint Sever est une arène d’opportunités. Il y a cinq ans, on a eu Castella qui avait fait chez nous son retour dans le Sud-ouest.

On a relancé la carrière de Perrera dans le Sud-ouest avec deux triomphes importants dans nos arènes.  On a engagé ensuite des jeunes comme Garrido. Les aficionados ont également découvert à Saint-Sever, Clemente, pour sa première corrida comme matador de toros en France. J’espère que les deux français présents au cartel auront l’opportunité de faire encore l’étalage de toute leur classe et leur talent.»

Tertulias : « Quels sont les critères qui feront que les organisateurs de Saint Sever seront contents au soir du 26 juin ? »

Cédric Brèthes « En tant que Président, la première chose qui me fait plaisir c’est que les gens sortent des arènes avec le sourire. Et qu’ils aient envie de rester près des arènes pour refaire, autour d’un verre, le beau spectacle qu’ils viennent de voir. J’aime beaucoup voir les enfants, les yeux émerveillés faire des photos avec les toreros sortis en triomphe jusqu’à leur véhicule.»

Je ne cache pas que ce qui fera plaisir aussi, c’est qu’il y ait eu du monde sur les gradins. C’est le nerf de la guerre . C’est ce qui nous fait avancer et nous permet de durer.

Nous serons sera aussi contents si les toros servent et si les toreros ont plu au public et sont venus à Saint-Sever avec le même profesionnalisme dont ils ont fait preuve ces dernières années. Quand on a vu des maestros comme Perrera, Castella ou Juan Bautista et Curro Diaz faire ce qu’ils ont fait, dans une arène de troisième catégorie, cela donne chaud au cœur et envie d’avancer. »

Tertulias remercie Cédric Brèthes pour les instants qu’il nous a accordés.

Réservation en cliquant sur le lien  billetterie ou à l’Office de Tourisme Landes-Chalosse : 05 58 76 34 64
Information : toros.fetessaintsever@gmail.com

Propos recueillis par Thierry Reboul.

2 Comments

  1. c est dommage que les corridas de st sever ne soit retransmissent sur fb en live ca il faudrait y penser bonne fetes de la st Jean

4 Trackbacks / Pingbacks

  1. Les toros à la télévision du 24 au 26 juin - TERTULIAS
  2. Les brèves du samedi 25 juin - TERTULIAS
  3. Saint-Sever : trois oreilles pour la terna. - TERTULIAS
  4. Saint Sever vidéos du week-end taurin . - TERTULIAS

Les commentaires sont fermés.