ActualitésInterviewsToreros itw

Victor Cerrato, en attendant Aire et Madrid

Victor Cerrato est un jeune novillero espagnol né à Leganes en 2004. Fils et neveu de matador, il a débuté en piquée, en juin 2022 à Navas de San Juan. En 2023, il a fini au troisième rang de l’escalafon novilleril avec 23 novilladas pour 36 oreilles et un rabo. S’il est peu venu toréer en France (une novillada à Soustons et à Beaucaire), il a un lien fort avec notre pays puiqu’il est apodéré par le français Gérard Ducès. Il a une aussi une Peña dans le Sud-ouest. Celle-ci s’est associée à la Peña La Suerte du Houga pour lui offrir une vache et deux novillos pour une Fiesta Campera qui a eu lieu à la ganaderia Alma Serena.

Face aux deux premièrs reses, les personnes présentes ont pu voir un jeune torero qui s’arrime devant les difficultés. Le dernier novillo offrait plus d’options et Victor a pu montrer l’étendue de son toreo lors d’une faena intéressante conclue par une estocade efficace.

Le jeune novillero a accordé quelques instants à Tertulias pour échanger sur cette Fiesta Campera et sa jeune carrière.

Tertulias: «Comment s’est déroulé cette Fiesta Campera? »

Victor Cerrato : « Cela a été pour moi une bonne préparation. Les trois animaux sont sortis très différents mais tous exigeants. C’est le dernier toro qui m’a permis de m’exprimer le mieux. Le premier toro a été le plus complexe et le plus compliqué. Il était court de charge et ne s’est jamais employé. Il s’est toujours gardé. »

Tertulias : « Comment s’est passée ta temporada 2023 ? »

Victor Cerrato : « Elle a été une bonne temporada et une temporada importante  tant par le nombre de festejos (23 ) que par les oreilles que j’ai coupée (38 et un rabo). Cette temporada a été pour moi très positive et j’espère que celle de 2024 le sera tout autant. ».

Tertulias : « Quels sont tes prochaines échéances? »

Victor Cerrato : « Pour l’instant j’ai deux dates programmées. Je serai le 1er mai à Aire sur Adour pour la novillada de Palha. Autre date importante, je vais toréer la novillada de Los Maños aux arènes de Las Ventas . »

Tertulias : « Quels sont tes objectifs pour la temporada 2024? »

Victor Cerrato : « Cette année ,je me prépare de manière intense au campo, physiquement et mentalement.  Je le fais pour que ne rater aucune après-midi et profite de toutes les occasions qui me seront offertes. Je veux m’exprimer autant que les novillos le permettront. Mon objectif est de faire une bonne temporada tant par le nombre de festejos que par celui des oreilles et rabos que je couperai. »

Tertulias : « Comment définirais-tu ton toreo ? »

Victor Cerrato : « Mon torero de référence, depuis mon enfance, est le maestro Ivan Fandiño par son entrega et sa manière de toréer classique et épurée. Les maestros Antoñete et César Rincon m’inspirent aussi beaucoup. Je donne de la distance aux toros et de leur permettre de se grandir. Ce sont les matadors qui m’inspirent. Mon torero peut paraître parfois un peu froid mais en fait je recherche la pureté. »

Tertulias : « Comment perçois-tu l’Aficion française ? »

Victor Cerrato : « Je pense, et j’ai pu le vérifier, que c’est une Aficion très exigeante mais si tu t’impliques et que tout se passe comme tu le veux, elle te rend à 200%. C’est une très bonne Aficion.  »

Tertulias : « De quoi rêves tu pour le jour de ton alternative ? »

Victor Cerrato : « Le cartel dont je rêve est un cartel impossible. J’aimerais recevoir l’alternative des mains d’Antoñete avec Ivan Fandiño comme témoin.  J’espère que je ferai une bonne temporada et que je pourrai prendre l’alternative en fin de saison dans une arène importante en présence de deux figuras. Je n’ai pas peur d’entrer en compétition avec eux, et d’ailleurs ce sont plus des amis. »

Merci à Victor Cerrato et rendez vous est pris pour le 1er mai dans les arènes d’Aire sur Adour pour la novillada des Arsouillos.

Propos recueillis par Philippe Latour et Thierry Reboul

Laisser un commentaire

Verified by ExactMetrics