Vic : un grand lot de toros de Baltasar Iban

©️Philippe Gil Mir

Après une première journée décevante, le public a retrouvé lors de cette corrida matinale ce qui fait l’ADN de Vic. Superbes de présentation, avec de la caste et de la race, les toros de Baltasar Iban ont fait vibrer le public qui garnissait les gradins des arènes vicoises. Qu’il est bon d’entendre la musique jouer pendant un tercio de piques. Face à ce grand lot de toros, Javier Cortès a réalisé une prestation honorable face à son premier opposant. Il a été digne face au très compliqué cinquième. Ruben Pinar, marginal, et Damian Castaño dépassé,qui en plus a mal tué,, sont restés en dessous du potentiel de ces grands toros de Baltasar Iban.

Fiche technique
  • Arènes de Vic Fezensac: deuxième corrida de la Féria 2022
  • 6 toros de Baltasar Iban, très bien présentés, exigeants, braves et transmettant beaucoup d’émotion pour
    • Ruben Pinar: salut au tiers, quelques sifflets
    • Javier Cortès: deux avis et salut au tiers, silence
    • Damian Castaño: quelques sifflets, un avis et silence
  • 20 piques, une chute au cinquième, Juan Charcos Reinosa est ovationné après avoir piqué le très brave sixième, cavalerie Bonijol
  • Vuelta du mayoral Domingo Gonzales à l’issue de la course
  • Présidence rigoureuse de Yves Charpiat
  • Beaucoup de nuages et un peu de soleil, 3/4 d’arène
Le reportage photos complet, Philippe Gil Mir ⏬
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
previous arrow
next arrow
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
Vic-Fezensac 05-06-2022 matinal
previous arrow
next arrow

Avant le paseo, une minute d’applaudissements à rendu hommage à Auguste Soler et Raymond Macary membres du Club Taurin Vicois récemment disparus.

Toro par toro

Quand sort le premier, on retriouve pour la première fois depuis le début de la Féria le toro vicois. Mal piqué, il prend en poussant trois piques traseras, la dernière en partant du centre. Le toro est noble. Il répond bien et répète quand Ruben Pinar le cite. Le torero d’Albacete enchaîne les passes à droite mais reste très marginal A gauche, le toro se livre moins. Retour sur l’autre main, la meilleure corne du bicho pour une série sur le pico à un toro qui, physiquement, est à la limite. L’estocade, en place, est efficace.. Salut au tiers pour le torero et ovation pour le toro.

Le second ,plus léger, est très bien armé. Il prend trois piques venant au pas et sans pousser. Si on le laiise trop réfléchir, il gratte et renifle le sol. Il s’abîme une corne en tapant dans un burladero ; Sur la première série , il se défend plus qu’il ne charge. Javier Cortés pèse sur le toro dans les séries suivantes liées et bien conduites. Le Baltasar Iban se livre et va à mas sur le pition droite. A gauche, il est aussi intéressant. Cortès construit une bonne faena , baissant la main et faisant humilier le toro à la dernière série. Au moment d’être fixé pour la suerte suprême , il recommence à renifler le sol . La mise à mort s’en trouve compliquée et Cortès entend deux avis après plusieurs pinchazos et plusieurs descabellos. Le public l’invite à saluer quand même et applaudit le toro.

Le troisième est lui aussi bien fait et bien armé. Très attentif à ce qui se passe en piste, il met bien la tête dans le capote de Damain Castaño. Il prend trois piques, venant en « marchant » et sans vraiment pousser. Lors des deux premiers tercios, la lidia est assurée avec beaucoup de sérieux et d’efficacité par Marcos Galan. Le toro est noble mais avec une charge « lente » sur la corne droite. C’est le torero qui assure la transmission. A gauche, le toro est meilleur et comme le torero l’oblige plus , la faena prend une autre dimension. Le travail réalisé par les naturelles, fait que le bicho passe mieux sur l’autre corne en fin de faena. Fracaso à l’épée pour le torero qui prend un avis et quelques sifflets quand il rejoint le callejon, palmas pour le toro.

Le quatrième, un très beau castaño, est applaudi à son entrée en piste. Il prend trois piques dont une dans l’épaule en s’employant surtout à la première. Ruben Pinar réalise un très bon quite par chicuelinas. Début de faena par le haut, le toro est noble. Il est marqué par le tercio de piques. Il manque de chispa sur la première série à droite. Après une bon enchaînement à gauche, le torero prend la main droite et fait des passes sur le voyage. Il n’utilise pas la noblesse du bicho.Le public se fâche un peu. La mayonnaise ne prend pas entre le torero et le public. Le toro, bouche ouverte, baisse de rythme. Il va à menos tout comme la faena. Entière basse « préméditée », quelques sifflets pour le torero.

Le cinquième est une estampe de toro. . Il est ovationné à son entrée en piste. Dès sa sortie du toril, au pas et en défiant le poseur de devises, il surveille tout ce qui se passe autour de lui. Il prend une première pique, renversant le groupe équestre.  Grande ovation à Alain Bonijol qui sécurise et protège son cheval, abandonné par le cavalier. Le picador se venge à la seconde pique. A la troisième, le toro vient de loin et pousse. Javier Cortès est en danger dès le premier muletazo à droite. Le bicho est aussi dangereux sur l’autre corne. Avisé, il est très compliqué. Cortès s’arrime, tente quelques muletazos. Très rapidement, il doit prendre l’épée. Prudent, et on le serait à moins, il tue très mal. Silence pour le torero.        

Le sixième, lui aussi superbe, met la tête dans la cape. Bien que mal mis en suerte, il prend un puyazo poussant avec bravoure. Il reste longuement collé contre le peto refusant de rompre le combat. Cette pique en vaut deux voire trois. Il en prend encore trois autres venant avec bravoure et en mettant les reins. La musique joue et le picador Juan Carlos Charros Reinosa est ovationné par le public debout. Que cela fait plaisir de retrouver l’esprit vicois. Début de faena à gauche par le haut, le toro a besoin de récupérer après ce tercio de piques où il s’est énormément employé. Damian Castaño ne s’engage pas que ce soit à gauche ou à droite. Le toro reste bouche fermé mais a besoin que le torero, en rentrant dans son terrain, l’aide à passer. Le torero aurait pu au moins essayer de montrer que le toro était aussi noble en lui tirant une vraie série sur chaque piton. Le cadet des Castaño n’en fait rien et en plus tue horriblement mal. Pétition de vuelta, justement refusée par le président car on n’a pas vu le toro à la muleta. Grande ovation au brave Baltasar Iban.

A l’issue de la course, Domingo Gonzales, qui rejoint prochainement le clan des retraités, fait une vuelta très chaleureusement et respectueusement fêtée. Même si cela n’a qu’un importance relative, on aurait pu attendre que le toro soit arrastré et que les toreros aient pris congé du président pour le faire. Il y a comme cela des rituels taurins qui, s’ils sont respectés, magnifient les évènements.

                                                                                                                                                                         

Thierry Reboul

1 Trackback / Pingback

  1. Vic : une Féria ratée - TERTULIAS

Les commentaires sont fermés.