Saint-Sever : trois oreilles pour la terna.

Il y a 50 ans, les français n’étaient pas les bienvenus à Saint-Sever. C’est dans ces arènes qu’ils avaient manifesté spectaculairement en envahissant le ruedo. Si certains glorieux anciens tricolores étaient présents en ce jour anniversaire d’une protestation fondatrice pour la tauromachie hexagonale, c’est surtout par le cartel du jour que l’on pouvait se rendre compte du chemin parcouru. Deux élevages français (Camino de Santiago, Gallon) combattus par une des vedettes de l’escalafon Miguel Angel Perera et deux de nos compatriotes Clemente et El Rafi. Le ciel avait décidé de faire la tête. Nuages et crachin ont réduit l’assistance dans les gradins (moitié d’arène). Les Gallon, justes de présentation laissèrent deux oreilles dans l’escarcelle des toreros, les Camino bien plus charpentés une seule. Miguel Angel Perera a su hausser le ton au 4ème pour récolter une oreille après une faena « made in Perera ». Clemente laisse une bonne impression avec le Gallon et eut fort à faire avec le coup de tête de son Camino au 5ème. Rafi alègre et élégant avec son Gallon , fut plus marginal avec le dernier de l’envoi.

Fiche technique
  • Arènes Henri Capdeville ,
  • 3 toros de Gallon et 3 toros du Camino de Santiago
    • Miguel Angel Perera silence(2 avis) , oreille (avis)
    • Clemente oreille, saluts
    • El Rafi oreille, silence (avis)
  • Président Philippe Lalanne
  • 6 piques , cavalerie Bonijol
  • Temps maussade et pluvieux
  • Paseo retardé d’une demi-heure pour debâcher et mettre en état la piste
  • Public 1/2 arène
L’album photos de Philippe Latour ⤵️
@DSC6891
@DSC6995
@DSC6999
@DSC7011
@DSC7018
@DSC7032
@DSC7059
@DSC7065
@DSC7072
@DSC7074
@DSC7110
@DSC7119
@DSC7123
@DSC7131
@DSC7148
@DSC7158
@DSC7167
@DSC7183
@DSC7194
@DSC7204
@DSC7227
@DSC7235
@DSC7249
@DSC7277
@DSC7292
@DSC7304
@DSC7314
@DSC7322
@DSC7333
@DSC7343
@DSC7346
@DSC7379
@DSC7390
@DSC7400
@DSC7407
@DSC7410
@DSC7419
@DSC7423
@DSC7435
@DSC7449
@DSC7492
@DSC7500
@DSC7532
@DSC7551
previous arrow
next arrow
@DSC6891
@DSC6995
@DSC6999
@DSC7011
@DSC7018
@DSC7032
@DSC7059
@DSC7065
@DSC7072
@DSC7074
@DSC7110
@DSC7119
@DSC7123
@DSC7131
@DSC7148
@DSC7158
@DSC7167
@DSC7183
@DSC7194
@DSC7204
@DSC7227
@DSC7235
@DSC7249
@DSC7277
@DSC7292
@DSC7304
@DSC7314
@DSC7322
@DSC7333
@DSC7343
@DSC7346
@DSC7379
@DSC7390
@DSC7400
@DSC7407
@DSC7410
@DSC7419
@DSC7423
@DSC7435
@DSC7449
@DSC7492
@DSC7500
@DSC7532
@DSC7551
previous arrow
next arrow
Toro a toro

Le premier toro du fer des frères Gallon est de trapio léger. Il montre des signes de faiblesse en perdant les mains lors du premier tiers. La mono pique est anecdotique. Miguel Angel Perera débute par le haut. Après plusieurs séries à droite à mi hauteur, il prend la main gauche et arrive à donner quelques passes mieux dessinées, sans pour autant lier et donner de l’émotion par manque de transmission des deux protagonistes. Fin de faena aux planches dans un petit périmètre. Multiples pinchazos avant entière contraire. 2 avis. Silence

Le deuxième Gallon sort avec plus d’allant que le premier, Clémente de retour après sa belle prestation de 2019 le prend avec des véroniques pleine d’empaque. A la pique le toro restera sans s‘employer sur le seul assaut. Medhi Savali salue après deux bonnes paires de palos. Clemente brinde son toro à MA Perera. Il cite le toro centre piste avec des cambiadas et des passes par le haut. Il enchaîne sur les deux bords de bonnes séries rématées avec style. Le toro baisse un peu de ton en fin de faena. Le final en quatre manoletinas précède une épée traversante puis une entière engagée (costume déchiré) qui résulte un peu tombée mais efficace. Oreille.

Le troisième gallon de l’après-midi sort pour El Rafi qui de présente à Saint Sever. Après une larga d’accueil, il enchaîne par véroniques vers le centre et termine par 2 chicuelinas et la media. 1 pique de principe. Brindis à Simon Casas. Il débute en citant de loin et le toro répond. Bon  début de faena, avec 3 séries droitières en rythme. Après un passage sur la gauche, la faena va baisser d’intensité. Rafi parachève son travail, avec des passes sans épée données des deux mains. Entière fulminante. Oreille

Le 4ème toro est un Camino de Santiago bien plus charpenté que les Gallon qui fait applaudir le public à son entrée. Début assez quelconque au capote. 1 pique durant laquelle , le toro se défend de la tête plus qu’il ne pousse. Perera prend le toro au centre et enchaîne mécaniquement les passes. A mi faena, il ne s’est pas encore passé pas grand-chose. C’est alors que le torero décide de réduire la distance en entrant dans son corte. La faena change de ton et sur de son toreo, il enchaîne les passes sans perdre un pouce de terrain. Le maestro interpelle président et public pour demander la musique qui se lance contre l’avis présidentiel provoquant son arrêt immédiat. Le quiproquo met le public du côte du torero. Après manoletinas finales, ¾ d’épée et 1 descabello font tomber 1 oreille. Quelques applaudissements au toro

Sort le cinquième (un Camino). Clemente l’amène au centre par veroniques suivies de deux chicuelinas.1 seule pique. Brindis au public. Clémente le prend par la droite, le toro a la charge franche et répète mais il met des coups de tête en fin de passe l’obligeant à rompre avant le pecho. A gauche le toro serre plus et met des coups de tête. Il avertit Clément qui repasse à droite après une série difficile. Le toro réduit sa charge et se défend. Il finit par donner les passes 1 à 1 sur un toro devenu dangereux.1 épée entière efficace. Saluts.

A la sortie du toril le toro n 16 exquisito s’effondre complètement. Il se relève seul mais n’a plus de coordination. Mouchoir vert. Rafi reçoit le sobrero, toujours du fer du Camino par veroniques pied joint sans fixer le toro, mais en gagnant le centre où il donne des chicuelinas rématées par revolera. Picotazo, une des constantes de la tarde! Quite par chicuelinas. Brindis au public. Début de faena par le haut. Bon début a droite avec le toro qui donne le rythme et la distance. El Rafi est élégant mais ne s’engage pas assez, ce qui enlève de la force à sa faena. A gauche, on a le même ressenti. Les séries s’enchaînent dans un ensemble qui va a menos. Pinchazos au pluriel, 1 descabello. 1 avis. Silence.

Laurent L.