Madrid, Emilo de Justo aurait pu.

Avec un peu de réussite à l’épée Emilio de Justo aurait pu couper au moins une oreille au cinquième toro du jour à Madrid.

Salade composée d’encastes, le lot de toros du jour ne passera pas à la postérité. Manque de forces et de race pour cinq d’entre eux, seul le cinquième ( Puerto de San Lorenzo) noble et qui est allé à mas a permis de construire une faena avec de la transmission. On sait que les Puerto de San Lorenzo et les Ventana del Puerto sont mélangés au campo. Aujourd’hui il devient de plus en difficile de les différencier que ce soit par leur physique ou par leur comportement.

José Maria Manzanares a fait quelques efforts à droite à son premier, ses naturelles ont toutes été données en utilisant le pico. Son second ne lui a offert aucune option.

Emilio de Justo a su trouver le rythme et le sitio avec le cinquième . Le Puerto de San Lorenzo est allé à mas et la faena a été de celles qui permettent de couper au moins une oreille. Hélas les aciers en ont décidé autrement. Le sobrero de Vellosino sorti en second position n’avait ni race , ni force , ni classe.

Roca Rey a montré qu’il avait du métier et du savoir faire. Malheureusement ses deux Ventana del Puerto ne permettaient pas grand chose. A son premie, r le final trémendiste a porté sur le public, mais le péruvien a mal tué. Le dernier toro a manqué de forces et de race.

Fiche technique
  • Arènes de Madrid ,quatorzième festejo de la San Isidro. 6 Toros de Valdefresno (1er), Puerto de San Lorenzo ( 5ème), Vellosino (2ème bis)et Ventana del Puerto (3ème, 4ème, 6ème) pour
    • José Maria Manzanres: salut, silence
    • Emilio de Justo : silence , salut (avis)
    • Andres Roca Rey : palmas (un avis), silence
  • Salut de Morenito d’Arles et Perez Valerce au cinquième
  • 12 piques,
  • Président: Ignacio San Juan Rodriguez
  • lleno de « No Hay Billetes »
  • 24°, ciel nuageux, du vent

Toro à toro
Frasquito

C’est un Valdefresno qui ouvre les débats. Bien présenté et armé, il est bien reçu par véroniques par José Maria Manzanares. Il s’emploie beaucoup à la première pique. La seconde se limite à un picotazo. Le toro est noble mais manque de forces. Il est protesté par une partie du public. Manzanares le toréé par la droite. Le toro embiste mais ne va pas au bout de la passe. Si à droite, les muletazos sont un peu centrés, à gauche le torero compose la figure en toréant sur le pico. La faena manque d’intérêt car le Valdefresno tombe à plusieurs reprises. Une bonne épée conclut la faena. Mais le toro tarde à tomber. Salut

Langosto

Le second est un Puerto de San Lorenzo. Il sort abanto. Sans mise en suerte, il prend un premier puyazo sans pousser. Il tombe à la sortie du peto. Il en est de même au contact du cheval au second.  Le mouchoir vert est sorti par le Président.

Panderito

Le sobrero est un Vellosino.  Lourd et armé, Il est distrait et fuit la cape d’Emilio de Justo. Il prend deux piques sans s’employer. A la muleta, le toro est suelto et querenccioso. De Justo le double . Le bicho est violent et tardo. Le torero lui impose une série de derechazos. Emilio fait des efforts mais le toro est un manso sans caste qui cherche à partir à chaque passe. La faena ne transmet pas grand-chose. A gauche, le Vellosino a les mêmes défauts. La faena va à menos. Epée entière au second essai, le manso tombe rapidement. Silence pour le torero, pitos à l’arrastre

Lanero

Le troisième est un Ventana del Puerto. Il est juste de présentation et aussi de poder. Mis en suerte par Roca Rey, il prend deux piques en mettant les reins mais sans pousser le cheval.  Le péruvien commence sa faena par le haut. Le toro fléchit à la fin de cette première série. A droite, le Ventana est noble mais manque de transmission. Avec la technique qu’on lui connait Roca Rey lui impose deux enchaînements de cinq derechazos dominateurs. A gauche, le toro manque de charges. Le torero finit sur une note trémendiste mais le toro est décomposé, envoie des coups de têtes et pense à aller aux planches. Le public apprécie pourtant.  Le spectacle continue avec des bernadinas. Le premier avis sonne. Entière basse au second essai, début d’hémorragie et le toro tombe rapidement basse. Salut depuis le callejon.

Sabueso

Un nouveau Ventana del Puerto sort en quatrième position. Il est très bien présenté. Il prend deux bonnes piques en poussant. Les doblones de Manzanares sont prudents.  Le toro manque de forces et de charges. La faena manque totalement d’intérêt. Le torero d’Alicante abrège. Un pinchazo, une entière contraire et Manzanares en finit avec sa San Isidro 2023. Silence

Cigarro

Le cinquième est un Puerto de San Lorenzo correctement présenté. Il est bien reçu à la cape par Emilio de Justo. Il subit un premier puyazo appuyé sans pousser. Un picotazo tient lieu de seconde rencontre.  Morenito d’Arles et Perez Valerce saluent après un bon tercio de banderilles. Le toro met la tête dans la muleta mais tombe si on l’oblige trop.  Avec douceur, Emilio arrive à le faire charger en humiliant. Les séries suivantes , de grande classe, déclenchent les ovations.  Le Puerto de San Lorenzo, en bon Atanasio, va à mas. Il est moins clair et régulier à gauche. Mais quand il se livre les naturelles sont belles. Final sur la meilleure corne, un avis sonne et le public se lève. Un pinchazo et une entière tombée, Emilio de Justo doit se contenter de saluer.

Campito

Le sixième est un Ventana del Puerto bien armé mais mal fait. Il est suelto à la cape. Très juste de forces, il prend deux piques sans pousser. Le bicho manque de race. Il a une charge désordonnée. La faena a du mal a démarré à droite. A gauche, Roca Rey s’applique mais le toro ne transmets rien. Beaucoup d’autorité dans les derechazos suivants, le final est plus trémendiste et indispose une partie du public. Roca Rey abrège la faena. Le torero s’engage pour tuer, l’épée est caidita et le toro tombe vite. Silence

Thierry Reboul corrida vue sur Mundotoro TV

Une réflexion sur “Madrid, Emilo de Justo aurait pu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by ExactMetrics