Les brèves du samedi 03 décembre

Les brèves du samedi 03 décembre sont celles d’une période taurinement calme.

Nouvelle croisade des verts

On s’y attendait. Les antis ne baissent pas les bras. Caron mis sur la touche, c’est au tour de EELV de partir à l’assaut. Leur prochaine niche au Parlement est en janvier. ils ont fait de la suppression de la mise à mort leur cheval de bataille. Pour cela ils s’appuient sur les pratiques au Portugal et en courses camarguaises et landaises. Un gros travail d’explication et de pédagogie attend les instances taurines et les aficionados. La fin de la mise à mort sonnera la mort de la corrida.

Nouvelle grande faena audiovisuelle d’El Rafi

Si l’adversaire,, bien que charmante, manque de caste, le torero nimois a encore su faire preuve de calme, pédagogie et efficacité pour défendre notre Culture.

Une bonne nouvelle, la réouverture d’une arène près d’Almeria

Après une longue attente, causée par des complications administratrives, les travaux ont finalement commencé sur les arènes de Laujar de Andarax. Cette ville aura à nouveau, en 2023, un espace entièrement équipé pour la tauromachie, les spectacles sportifs ou musicaux.

Festival à La Linea de la Conception

2023 approche et les premiers cartels commencent à prendre forme. La première affiche connue est celle du Festival de la Linea de la Conceptiondu 04 mars 2023. Les bénéfices de ce festejo iront à la restauration de l’image de Mª Santísima de La Esperanza. Les toros et novillos de Fermín Bohórquez (rejones) et de La Palmosilla seront lidiés par Lea Vicens, Diego Urdiales Miguel Angel Perera Cayetano Daniel Luque et Marco Perez.

El Quitos une nouvelle génération

Il est mexicain et a attendu à porta gayola un Miura aux arènes d’Arles. El Quitos a tenté le tout pour le tout lors d’une miurada arlésienne qui restera dans les mémoires de tous comme celle des « Lions d’Arles ». Le public est resté longtemps sur les gradins après la course tant l’émotion qu’il a ressenti avait été forte.

El Fundi et Richard Milian ont continué leurs carrières. Celle du torero mexicain n’a pas été à la hauteur du courage et de la motivation dont il avait fait preuve à genoux devant la porte du toril. Aujourd’hui El Quitos a un fils qui a embrassé la carrière de novillero. Le lien entre la France et son père est très fort. Le jeune garçon a décidé de rejoindre l’Ecole Taurine de Béziers. Il sera accompagné par le nîmois Serge Almeras et sera aux cartels des principales non piquées de la temporada 2023 en France. Suerte

El Quitos padre
Juan Pedro Domecq primé à Alicante

Le ganadero Andalou a reçu le prix de la meilleur corrida lidiée à Alicante en 2022. Au cartel du 25 juin figuraient Morante de la Puebla, Alejandro Talavante et Tomás Rufo. 

Verified by ExactMetrics