Reseñas

Orthez : Montero et « Carafea » de Dolores Aguirre duo vibrant

En ce dimanche chaud, on fête deux événements aux arènes du Pesqué, les 50 ans de la première corrida lidiée et la première alternative célébrée dans cette plaza, celle de Francisco Montero. Octavio Chacon en est le parrain et Sergio Flores le témoin. Pour le desafio ganadero entre Monteviejo et Dolores Aguirre , le grand vainqueur est « Carafea » n°43 lidié par Francisco Montero et piqué quatre fois par Gabin Rehabi. Le toro gardera une charge forte et encastée lors de la faena. Il aura droit à une vuelta postume grandement méritée. Les toros de Dolores Aguirre furent massifs, hauts, dans le type de la maison, leur présentation homogène. Pour les Monteviejo, ils étaient typés « patas blancas » plus bas et plus ronds. Leur comportement a été plus noble mais aussi un peu plus faible . L’ensemble fut honnête, sans s’employer au cheval.

La tarde fut celle de Francisco Montero. Son toro d’alternative est un Monteviejo noble à gauche. Nous verrons les meilleures passes de l’après-midi avec des naturelles profondes et main basse. Malheureusement l’épée prive le néo matador de trophée. Face au grand 6ème, il revient très motivé, peut-être trop. Il se fait prendre violemment aux banderilles. Après plusieurs minutes à l’infirmerie, il revient et sort, malgré la douleur, une faena droitière vibrante. Montero coupe une oreille avant de repartir à l’infirmerie. Chacon, pas dans le meilleur moment de sa carrière, coupe une oreille du noble second bien que soso. Flores, avec sa tauromachie très sud américaine et souvent sur le passage, ne ramène aucun trophée. Lors de son second combat, il ne prendra pas du tout la main gauche. On retiendra donc de cette longue tarde (presque 2h45) Francisco Montero et « Carafea » de Dolores Aguirre.

Fiche technique
  • Arène du Pesqué, Orthez. Corrida des fêtes. Anniversaire des 50 ans de la première corrida.
  • Alternative de Francisco Montero, une première pour la plaza d’Orthez.
  • Desafio ganadero: 3 Monteviejo 1,2,5 homogènes et typiques « patas blancas », 3 Dolores Aguire 3,4,6, plus de trapio. « Carafea » n°43 vuelta postume après 4 piques.
    • Octavio Chacon: oreille et silence.
    • Sergio Flores: salut et vuelta
    • Francisco Montero: salut et oreille
  • 15 piques, 1 chute de cheval et 1 chute du picador Gabin Rehabi, cuadra Bonijol
  • Président: Arnaud Imatte
  • 2/3 d’arène
  • Canicule encore ce dimanche, puis le vent de l’océan arrive pour la fin de la corrida.
  • Prix Roger Dumont au meilleur piquero à Gabin Rehabi, cuadrilla de Francisco Montero au 6ème toro de la tarde. Prix ¨Peña Sol: Sergio Flores. Prix de la meilleure estocade: Francisco Montero.

Les mayorales des deux élevages ont salué à l’issue de la course.

L »album photos de Peio Peyrelongue ⤵️
220A3123
220A3157
220A3165
220A3177
220A3181
220A3212
220A3231
220A3236
220A3244
220A3246
220A3253
220A3254
220A3264
220A3279
220A3289
220A3299
220A3305
220A3305BIS
220A3309
220A3314
220A3334
220A3358
220A3383
220A3419
220A3439
220A3443
220A3469
220A3470
220A3495
220A3514
220A3526
220A3540
220A3545
220A3566
220A3571
220A3577
220A3579
220A3582
220A3624
220A3631
220A3648
220A3663
Adobe-Photoshop-CS5
previous arrow
next arrow
220A3123
220A3157
220A3165
220A3177
220A3181
220A3212
220A3231
220A3236
220A3244
220A3246
220A3253
220A3254
220A3264
220A3279
220A3289
220A3299
220A3305
220A3305BIS
220A3309
220A3314
220A3334
220A3358
220A3383
220A3419
220A3439
220A3443
220A3469
220A3470
220A3495
220A3514
220A3526
220A3540
220A3545
220A3566
220A3571
220A3577
220A3579
220A3582
220A3624
220A3631
220A3648
220A3663
Adobe-Photoshop-CS5
previous arrow
next arrow
Toro à toro

Le toro d’alternative se nomme « Cidron » n°31 du fer de Monteviejo. Il est typique de l’encaste. Première pique dans l’épaule sans s’employer. Bonne mise en suerte pour la seconde au centre de la piste. Le Monteviejo part mais ne pousse pas sur une pique en arrière. Cérémonie d’alternative suivie d’un brindis au public. Le toro est faible et manque de transmission, ce qui oblige le maestro à donner les passes une à une sur la gauche. Sur la deuxième série, il arrive à lier. Le toro est clairement meileur sur le piton gauche. La faena reste exclusivement à gauche. Il lui donne les passes une à une avec la main basse et du temple. Deux Pinchazos , une entière contraire légèrement tombée et efficace. Avis. Légers applaudissements au Monteviejo. Salut pour Montero.

Le second du même fer que son prédécesseur. Il est identique à son frère. Mise en suerte lointaine pour la première rencontre et encore plus loin sur la seconde. Néanmoins et malgré que le toro parte au cheval, il ne s’emploie pas sous le fer. Chacon double le toro par le bas mais celui-ci fléchit sous la contrainte. A droite il s’engage dans la muleta. De l’autre également noble, il manque toutefois de « chispa » pour que l’ensemble porte. La faena va a menos tout en se rapprochant des tablas. Épée entière tombée, avis, une oreille, applaudissements au Monteviejo.

Le troisième est de Dolores Aguirre, sérieux, haut, très type Atanasio pesant près de 600kgs. Il fait son effet en rentrant en piste. La première pique est très mal donnée, le Dolores reste sans vraiment pousser. Lors de la seconde, il sort seul. Le début par doblones arrive enfin à fixer le toro. Flores est très prudent sur la gauche. Il repasse vite à droite. Sa tauromachie est très rectiligne. Elle a des effets sur le public mais manque de poder. Le Dolores passe et permet cela. La faena a du mal à prendre de l’envergure. Épée contraire et droite, plusieurs descabellos. Quelques aplaudissements au Dolores et salut de Sergio Flores.

Le quatrième exemplaire est un Dolores Aguirre. Chacon le prend avec douceur avec des véroniques pieds joints. Enfin un toro qui, placé au centre de la piste, pousse sur cette première pique Il part également à la deuxième sollicitation mais pousse moins. Le public proteste le changement de tercio et du coup Chacon le positionne à 3/4 piste. Il ne démarre qu’à mi piste et se pose contre le peto pour cette 3ème rencontre. Le picador est applaudi. Le Dolores raccourcit assez vite la charge et le maestro se fait toucher la muleta en fin de passes, il est difficile de lier. Sur l’autre main c’est pareil. On ne verra pas grand chose lors de cette faena. Entière en avant, un descabello. Silence et quelques applaudissements à l’arrastre.

L’ultime Monteviejo est pour Flores. Il montre quelques signes de faiblesse avant la pique. Chute sur le premier assaut avec un toro qui prend le cheval par l’avant. Flores fait un quite alors que le toro repart vers le cheval au sol. Il est très applaudi. Deuxième mise en suerte plus lointaine et bonne pique en place. Brindis à Gomez Escorial son banderillero. Dès le début de la faena le toro file aux planches. Flores va alors dans ce terrain et sort une bonne série de derechazos. Le Monteviejo plonge dans la muleta dans cette querencia où il se sent en confiance. Le public réagit. Impossible de dire ce que vaut le toro à gauche car Flores ne lui donne pas la moindre naturelle de toute la faena. Inexplicable…Pinchazo et entière tombée et deux descabellos. Applaudissements au Monteviejo. Vuelta pour Flores

Le dernier Dolores est aussi haut que les autres. Montero l’attaque avec une larga pleine d’envie et continue avec des véroniques engagées et une chicuelina que le public apprécie. Bonne mise en suerte pour la première puya bien donnée. Le toro pousse sur un piton. La deuxième, départ du centre piste, est trasera. A La troisième, le toro est placé au 3/4 de la piste, Gabin chute et se fait bousculer au sol par le Dolores. Il remonte en selle, plus de peur que de mal. Quatrième rencontre, le toro répond encore.

Montero est pris fortement aux banderilles. Il est vite évacué. Après quelques minutes, il revient en piste. Brindis à une proche. Il semble souffrir mais entame bien la faena. Tout le monde est avec le torero. Le toro a une charge vibrante à droite. Le torero souffre, on voit le costume abîmé au dos et à la jambe. Il essaie de continuer centre piste avec des derechazos. Le Dolores est très encasté. Pinchazo et une entière contraire très engagée efficace. Oreille et vuelta à « Carafea » n°43 de Dolores Aguirre.

NB: F Montero souffrirait d’un trauma cranien , trois côtes cassées, lésions aux thorax et un coup de corne à la cuisse

Laurent L

Laisser un commentaire

Verified by ExactMetrics