Actualités

Orthez : du gris sur le sable, du bleu dans le ciel

Orthez, du gris sur le sable du bleu dans le ciel

Pour sa présentation en novillada complète piquée, la ganaderia de Turquay a envoyé un lot homogène fin et correctement armé de tête sans démesure. Les deux premiers seront les plus nobles, le troisième le plus faible et le plus encasté le dernier. Romarin ira trois fois au cheval. La novillada sera globalement noble et aurait pu permettre aux novilleros de s’exprimer. Mais les faenas ou les épées ne permettront pas d’en voir plus des novillos provençaux.

Du côté des novilleros déception. Valentin Hoyos fait ses devoirs correctement dans le premier tiers. Gain de terrain, mise en suerte mais au moment de passer au derniers tiers; pour ce qui est de la faena et de la mise à mort, on déchante. La note est moins bonne. Problème de placement et d’engagement que ce soit avec la muleta ou l’épée. Le novillero s’octroie le salut du troisième sans la moindre demande alors que ce premier aurait pu lui permettre de couper un trophée.

Pour Joao d’Alva, c’est à peu près la même chose. Appliqué dans un premier temps, il pose les banderilles de façon correcte, mais ne trouvera jamais le sitio pour lier et présenter une faena avec du liant. Laborieux avec les aciers, lui aussi va s’octroyer le salut du dernier qu’il a étouffé trop vite en exigeant beaucoup trop de son novillo.

La novillada sera finalement décevante dans l’ensemble. Espérons plus de soleil sur le sable du Pesqué cet après-midi

Fiche technique
  • Orthez arènes du Pesqué. Novillada matinale des fêtes. Novillos de Turquay (4) pour
    • Valentin Hoyos : silence avec deux avis, salut avec avis
    • Joao d’Alva : silence, salut
  • 10 piques, cuadra Bonijol
  • Président : Mathieu Cazalet
  • Demi arène
  • Grand soleil
  • Prix du meilleur piquero : Alberto Nuñez
Voir le reportage photographique de Peio Peyrelongue ⤵️
220A6718_DxO
220A6766_DxO
220A6780_DxO
220A6790_DxO
220A6808_DxO
220A6818_DxO
220A6820_DxO
220A6825_DxO
220A6830_DxO
220A6832_DxO
220A6836_DxO
220A6837_DxO
220A6840_DxO
220A6847_DxO
220A6849_DxO
220A6857_DxO
220A6863_DxO
220A6872_DxO
220A6884_DxO
220A6893_DxO
220A6925_DxO
220A6933_DxO
220A6941_DxO
220A6953_DxO
220A6957_DxO
220A6964_DxO
220A6969_DxO
220A6979_DxO
220A6994_DxO
220A6996_DxO
220A7006_DxO
220A7013_DxO
220A7016_DxO
220A7020_DxO
220A7031_DxO
220A7034_DxO
220A7040_DxO
220A7054_DxO
220A7084_DxO
220A7087_DxO
220A7094_DxO
220A7103_DxO
previous arrow
next arrow
220A6718_DxO
220A6766_DxO
220A6780_DxO
220A6790_DxO
220A6808_DxO
220A6818_DxO
220A6820_DxO
220A6825_DxO
220A6830_DxO
220A6832_DxO
220A6836_DxO
220A6837_DxO
220A6840_DxO
220A6847_DxO
220A6849_DxO
220A6857_DxO
220A6863_DxO
220A6872_DxO
220A6884_DxO
220A6893_DxO
220A6925_DxO
220A6933_DxO
220A6941_DxO
220A6953_DxO
220A6957_DxO
220A6964_DxO
220A6969_DxO
220A6979_DxO
220A6994_DxO
220A6996_DxO
220A7006_DxO
220A7013_DxO
220A7016_DxO
220A7020_DxO
220A7031_DxO
220A7034_DxO
220A7040_DxO
220A7054_DxO
220A7084_DxO
220A7087_DxO
220A7094_DxO
220A7103_DxO
previous arrow
next arrow
Toro a toro
ROUQUETTE Valentin Hoyos

Le premier est bien fait. Gris santa coloma. Le novillero va le chercher côté toril et l’emmène jusqu’au centre pour finir avec une média.

Deux légères piques après bonne mise en suerte. Le toro tarde à répondre aux sollicitations du picador. Il y répond la première fois sur une corne puis légère poussée, et la seconde par une légère poussée des deux pitons, en sortant seul. Les piques ont été d’intensité modérée.

Valentin Hoyos débute sa faena des planches vers le centre. Série de derechazoq plein centre. Le novillo répond des deux bords. La faena peine à monter. Dès que le torero se centre plus il arrive à enchaîner. Bonne série à gauche. Manoletinas finales. Pichazos et demi contraire, descabello avec deux avis. Silence pour le torero et applaudissement pour le novillo.

MURCIELAGO Joao d’Alva

Le second est reçue par une larga de rodilla. Le novillo est fin avec une belle tête. la première pique est loupée par le piquero qui rectifie. Le novillo pousse peu sous deux piques et en reçoit une troisième pour rien. Quite de Hoyos. Joao d’Alva pose les banderilles, bon tercio la meilleure la seconde paire. Il débute la faena par le haut en allant vers le centre. Les séries s’ enchaînent. Le jeune s’ applique sur les deux pitons. La musique retentit. Le novillo releve la tête en fin de passe et le portugais peine à garder la main basse. La faena baisse de ton les redondos prennent la suite de séries plus classiques. Pour finir, il réduit les distances. Epée en place au troisième coup. Silence. Applaudissements pour l’arrastre.

Pablito pou Valentin Hoyos

Le troisième fin et long est reçu par véroniques pieds joints. Il répond sur les deux pitons. Deux assauts tres legers avec peu de poussée au picador. A noter l’effort de mise en suerte. Le novillo est plus faible et arrêté que les precedents. Brindis au public.

Cite du centre, le novillo faiblit et oblige le torero à garder la main haute. Comme à son premier Valentin Hoyos est souvent profilé. Le Turquay étant plus faible la faena est quelconque. Qui plus est, la faena est bien trop longue. 3/4 de lame trasera et tendida avec descabellos. Salut que le novillero s’octroie sans demande du public. Silence pour le novillo.

ROMANIN Joao d’Alva.

L’ultime arrive fort dans le capote. Deux bonnes piques où le novillo s’emploie et montre des qualités de bravoure. La troisième est peut être de trop sachant que Joao banderille. Il pousse moins. Tercio de banderilles, propre malgré les nombreux capotazos.

Brindis au président de la commission taurine Nicolas Petriat. Le torero réduit très vite les terrains et donne les passes une a une, le novillo baisse de ton et la faena va a menos. Les ultimes derechazos sont donnés un à un. Le novillo est arrêté, sans poids dans la charge et sans classe. On a une impression d’inachevé, dommage! Pinchazos et un descabello. Salut et applaudissements à la dépouille de Romanin.

Laurent L.

.

.

Laisser un commentaire

Verified by ExactMetrics