Nuit du toro à Dax.

Une succession d’évènements réguliers, quasi traditionnels,  entre lesquels s’intercalent des évènements ponctuels règle le temps des tauromachies. La « Nuit du Toro » appartient à la première catégorie. Depuis longtemps écarter ou sauter des toros a été le rêve des toreros landais. Toucher un public plus large que les habitués des arènes landaises a semblé une nécessité pour Nicolas Vergonzeanne et Julien Lescarret. C’est ainsi que sont nées plusieurs animations autour des traditions et de la culture landaises tout au long de l’été. 2006 a vu se dérouler la première nuit du Toro à l’occasion de la Féria « Toros y Salsa » à Dax. Dès le début, c’est le lleno de « No Hay Billetes »  et de grands moments d’émotions taurines se succèdent tous les deux ans dans les arènes de la Cité Thermale.  L’édition 2022 n’a pas dérogé à la règle.

« Toujours plus haut » était le « slogan » de cette soirée. Commencée par deux équilibristes « main à main », la soirée s’est terminée par un spectacle mêlant féérie et exploits sportifs. Les acrobates de la Compagnie Gratte-Ciel évoluant dans le ciel des arènes n’ont rien à envier en matière d’art et de  courage aux toreros .

Entre temps écarteurs, sauteurs et recortadores ont fait vibrer les spectateurs qui remplissaient les arènes dacquoises.

Séquence découverte avec la prestation de trois jeunes toreros , Djoé Dubos (16 ans), Romain  Beyris et Thibaut Busquet qui pour leur première ou seconde prestation face à des toros, ont réalisé des écarts superbes voire supérieurs.

Séquence émotion avec les despedidas de Caroline Larbère Nogués et Guillaume Vergonzeanne. Derniers écarts devant des toros pour l’une et derniers sauts exceptionnels pour l’autre et surtout quelques larmes lorsque la torera et le torero landais sortent à hombros des arènes dacquoises.

Autre séquence émotion, Cyril Dunouau, se retrouvait devant un toro après sa blessure à Mont de Marsan. Le Blohorn était compliqué et le torero a fait face avec beaucoup d’aguante.

Séquence Art et Courage avec les prestations des pros Kevin Ribeiro, Mathieu Nogues et Baptiste Bordes qui ont été excellents face à des toros cornes nues.

Pour finir , séquence grand moment de tauromachie avec une confrontation franco-espagnole dans les deux disciplines de la course landaise face à des toros, eux aussi, cornes nues.  Dans les airs se sont affrontés Juan Carlos Garcia Gimenez et Louis Ansolabéhère. Beaucoup de classe chez l’espagnol, mais c’est le français qui a remporté ce match. Sa rondade flip a fait se lever les gradins. Grand moment de tauromachie grâce à Baptiste Bordes et Aaron Grande au dernier toro.  Le français a mis la barre très haut avec de très bons écarts, mais le recortador a été extraordinaire par sa prise risque et son flegme. Les premier et cinquième quiebros d’anthologie ont fait se lever le public .  Les quatre acteurs ont été récompensés par des vueltas chaleureusement fêtées.

Chez les jeunes, Romain Beyris, Baptiste Bordes chez les expérimentés ont remporté la compétition. Louis Ansolabéhère et Aaron Grande ont été déclarés vainqueurs des défis franco-espagnols. Djoé Dubos et Caroline Larbère ont reçu chacun un « Coup de cœur ».

Rendez vous en 2024, à Dax, pour la prochaine Nuit du Toro.

Thierry Reboul

L’album photos de Peio Peyrelongue ⤵️
_47A5767
_47A5778
220A2157
220A2186
220A2238
220A2250
220A2300
220A2325
220A2337
220A2346
220A2370
220A2420
220A2438
220A2472
220A2515
220A2527
220A2571
220A2602
220A2677
220A2684
220A2698
previous arrow
next arrow
_47A5767
_47A5778
220A2157
220A2186
220A2238
220A2250
220A2300
220A2325
220A2337
220A2346
220A2370
220A2420
220A2438
220A2472
220A2515
220A2527
220A2571
220A2602
220A2677
220A2684
220A2698
previous arrow
next arrow

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*