ActualitésLes Brèves

Les brèves du mercredi 10 juillet

Les brèves du mercredi 10 juillet

Les cartels du Riz pour la feria d’Arles

La Feria du Riz et sa goyesque en 2024 accueilleront les adieux à l’aficion française d’Enrique Ponce

La corrida de Pampelune
  • Pampelune. Toros de Victoriano del Río pour Sebastien Castella silence (avis), silence (2 avis) Emilio de Justo silence (2 avis), 2 oreilles Ginés Marín oreille, silence.

Voir la reseña complète

Polémique à Céret

On se souvient (ou pas) de la polémique soulevée après une blessure de Rafaelillo dans le coso Céretan. En cause, la qualité de la prise en charge médicale relyée par Juan José Padilla. Après expliactions de tout le monde, le problème s’était dégonflé de lui-même. Sauf que… Bis repetitae en 2024 avec la blessure très sérieuse du banderillero José Mora aux ordres de Gomez del Pilar. Ce denier n’a pas et c’est peu de le dire, satisfait du traitement subi par son subalterne.

Il a ainsi déclaré : « Nous devons tous nous unir. C’est un autre pays avec d’autres lois, mais nous devons avoir une chirurgie qui sait comment traiter sur place dans l’arène elle-même« . Il ajoute «  C »est le chaos en France, le toro l’ a attrapé vers 19h30 et ils n’ont commencé à l’opérer qu’à 23 heures. Ils l’ont d’abord stabilisé à l’infirmerie, puis ils l’ont emmené dans deux hôpitaux, les tripes ouvertes et avec des douleurs à mourir, en le déplaçant d’un endroit à l’autre, sans savoir où il allait et ce qu’ils allaient lui faire. Et nous n’avons eu aucune nouvelle jusqu’à 6 heures du matin parce qu’ils ne nous laissaient même pas entrer dans l’hôpital« , puis « à l’infirmerie ils nous ont dit que la cornada était limpia et au final elle a perforé la vessie, et touché le rectum et le côlon… mais qu’ont-ils fait…? « 

Jusque là Gomez del Pilar a bien été content du traitement de la France qui le programme régulièrement, peut-être va t’il revoir son jugement. Nous eûmes préféré que ce linge sale se lave en famille. Bien entendu, la réponse des organisateurs cérétans ne s’est pas faite attendre (voir brève suivante).

Réponse de l’Adac

L’ADAC, la commission taurine de Céret, a envoyé un communiqué après les déclarations de Gómez del Pilar.

Communiqué

Suite à la cornada de José Mora Manzano le dimanche 7 juillet lors de la corrida de José Escolar Gil, l’ADAC souhaite exprimer ses meilleurs vœux de rétablissement au banderillero de la cuadrilla de Gómez del Pilar.

Elle souhaite préciser qu’à la suite de l’accident, il a été reçu à l’infirmerie des arènes par deux chirurgiens vasculaires et un chirurgien viscéral, deux anesthésistes et une équipe d’infirmièrs. Vu l’état de la blessure, et après avoir constaté l’absence d’hémorragie et la possibilité de l’évacuer, il a été transféré dans les minutes qui ont suivi à la clinique de Céret, située à moins de 150 mètres, qui est utilisée par l’équipe médicale des arènes comme plateforme de diagnostic, de soins légers et de plate-forme d’orientation en cas d’affections plus sérieuses. Dans l’ambulance, il était accompagné d’un chirurgien viscéral et d’un anesthésiste.

Il a pu bénéficier d’un diagnostic à l’aide d’un scanner moins d’une heure après l’accident, laissant entrevoir des lésions au niveau du rectum et de la vessie. Suite à ce diagnostic, et afin de garantir à José Mora Manzano les meilleures conditions de soins possibles, il a été décidé de le transférer à l’hôpital de Perpignan, qui dispose d’un service spécialisé en chirurgie digestive. Il a ainsi pu être opéré dans les meilleurs délais après son accident.

Dès le lendemain des formalités en vue de son transfert vers l’hôpital de son choix (Murcie) était en cours. Il a été visité l’après-midi de lundi où il était encore en réanimation par divers responsables de l’infirmerie des arènes et des représentants de l’ADAC qui ont pu le rencontrer et s’entretenir avec lui.

L’ADAC renouvelle toute sa confiance à l’équipe médicale des arènes et souhaite à nouveau un prompt rétablissement à José Mora Manzano.

Iscar a sa feria

Les cartels de la feria d’Iscar sont les suivants:

  • 3 août. Rejon. Toros de Rosa Rodriguez et Hermoso de Mendoza pour Pablo Hermoso de Mendoza, Sergio Dominguez, Guillermo Hermoso de Mendoza
  • 4 août. Toros de Gavira pour Talavante, Daniel Luque, Pablo Aguado
  • 5 août. Novillos de Conde de Murça pour Bruno Aloi, Andrés Garcia, Marco Pérez
Montero sans apoderado

Francisco Montero et Pabecema ont mis fin à leur relation d’apoderamiento conclue à l’orée de cette saison. Cette décision fait suite à un commun accord. Il faut bien dire que la temporada 2024 à part quelques fiestas camperas dans le sud-ouest sonne bien creux pour le torero.

Les miracles du Mexique

On se souvient de la terrible blessure à la face du torero mexicain Alberto Ortega à Tlaxcala. Entre la vie et la mort pendant plusieurs jours, devant subir de lourdes opérations reconstructrices. Par miracle il n’ apas eu de séquelles neurologiques irreversibles. Ayant conduit une rééducation longue et compliquée, le jeune homme réapparaîtra neuf mois après sa cornada. C e sera dans le cadre de l’une des corridas de la prochaine Feria de Tlaxcala. Il partagera le cartel avec le rejoneador Pablo Hermoso de Mendoza, et Isaac Fonseca. Ce sera le samedi 9 novembre. Les toreros ne sont pas comme le commun des mortels. En voilà donc un exemple bien concret.

Pampleune , le tentadero des familles

Entre encierro et corrida du soir, les arènes de Pampelune proposent un certain nombre de spectacles. Entre autres le tentadero des familles. Non piquée en classe prtaique, il met en lumière les toreros de la terre. Foulard rouge sur tenue blanche, les navarrais Pablo Hernandez, Bruno Martinez, El Moro, Aaron Navas ont affronté du bétail des Hermanas Azcona. Devant une public nombreux (5000 personnes), l’entrée est gratuite, Bruno Martinez et El Moro se sont distingués. En vidéo et musique, la prestation de Bruno Martinez ⤵️

Verified by ExactMetrics