Cristobal Reyes : entretien entre un matador et un aficionado

Il y a un lien fort entre le matador Cristobal Reyes et la France. Il est accompagné depuis ses débuts par Christian Lamoulie , un aficionado landais. Ci-dessous un échange entre les amis que nous a fait parvenir Christian.

Bonjour Cristobal Reyes

Après ton Alternative télévisée par Canal + Toros (Movistar) le 21 août 2021, face à un impressionnant lot de Miura (réservé à Pampelune) lors de la Corrida Magallanica de Sanlúcar de Barrameda, avec RAFAELILLO comme parrain et Octavio CHACON comme témoin, tu es maintenant dans la catégorie MATADOR DE TOROS.

Comment te sents- tu ?

Mentalisé, préparé et mature. Cette pensée est synonyme de beaucoup de travail, de souffrance, de privations et d’exigences dans la continuité de l’effort fourni durant ma carrière de Novillero… et prêt à affronter la Nouvelle Saison 2023 et ses défis…

Physiquement?

Avec des entraînements quotidiens drastiques, des régimes, des privations, ça fait partie de ce métier et je l’assume naturellement.

Moralement?

Très concentré sur mon parcours, totalement concentré sur mes objectifs à atteindre.

Quels sont tes objectifs ?

Démontrer à l’Aficion la catégorie pour laquelle je me destine; celle d’un Torero classique, avec la capacité de dominer toutes sortes d’encastes sur le chemin de la pureté et de la vérité… Pour cela, il faut entrer dans les bonnes plazas… pour susciter l’intérêt… Fidèle à mes convictions, je continue, envers et contre tout, à rejeter les contrats au rabais qui donnent l’illusion d’être indispensables et qui n’intéressent que ceux qui les proposent… souvent sans lendemains sérieux… ce n’est pas  être prétentieux que de choisir des engagements qui respectent certaines règles… L’avenir en jugera.

Quels moyens comptes tu utiliser ?

Actuellement, être dans l’ombre ne veut rien dire. Une carrière ne se base pas sur un échec ou un succès ponctuel. Aujourd’hui, notre silence médiatique ne signifie pas forcément passivité. Au contraire, nous travaillons dans l’ombre, non-stop, pour être prêts le moment venu. Cette année je l’ai prise comme une maturation personnelle. Manger lentement quand on a très faim est très difficile. Cela m’est arrivé alors que je combattais une seule corrida en Espagne.  Pendant une saison, je n’ai pas arrêté de m’entraîner un seul jour et de réfléchir à comment être un torero pour l’avenir

Est-ce très difficile de survivre dans ce métier ?

Bien sûr,  trouver des « Tentaderos » , pour le contact avec les animaux… c’est une activité  essentielle et coûteuse. Pour l’intendance; « capotes, muletas, trajes de campo, botas, trajes de luces,  espadas  » etc…Pour se déplacer : Véhicules, Hôtels, Restaurants etc…

Tout cela nécessite des aides de toutes sortes pour couvrir les dépenses; pour cela, tout en ménageant mon emploi du temps, je dois travailler dans beaucoup d’emplois précaires… (usines, stations services, guide touristique pour  ganaderias, etc…) afin de pouvoir investir dans ma préparation avec l’objectif clair de travailler dans la Tauromachie. . .

Auparavant Novillero, j’ai reçu l’aide d’amis français menés par toi, Christian Lamoulie . Je te suis très reconnaissant.. De plus, début 2023, j’annoncerai l’entrée d’un APODERADO PROFESSIONNEL reconnu (Matador de Toros) qui apportera ses connaissances et son relationnel (agissant déjà dans l’ombre…)

Ton avenir  immédiat ?

Je suis concentré sur le fait de pouvoir me présenter en France comme Torero ,la décision de prendre l’alternative avec  des  Miura n’avait d’autre intention que celle de montrer que je suis déterminé sur mon parcours et que je suis persudé que c’est le pays français qui peut m’ouvrir les portes de cette conception de ma tauromachie .

Nous sommes en pourparlers avec MADRID avec la ferme intention de confirmer une alternative a Las Ventas.

En conclusion, que veux tu dire ?

En renforçant mon équipe, APODERADOS, Banderilleros, partenaires d’entraînement, etc… et avec l’aide de ma Peña Française, je compte bien donner un nouvel élan à ma jeune carrière dans cette nouvelle catégorie.

Merci CRISTOBAL REYES et bonne chance

Une réflexion sur “Cristobal Reyes : entretien entre un matador et un aficionado

Commentaires fermés.

Verified by ExactMetrics