Les Brèves

Les brèves du vendredi 10 novembre

Les brèves du vendredi 10 novembre

Pampelune dévoile ses élevages.

La Commission taurine de la Casa de Misericordia de Pampelune a rendu public les nom des élevages qui participeront à la Feria del Toro 2024.

Seule nouveauté d’une commission conservatrice, le fer de Domingo Hernández, annoncé pour la première fois en solitaire. La liste complète des élevages est la suivante ⤵️

  • Miura.
  • Victoriano del Río.
  • Hros. de M. José Cebada Gago.
  • Jandilla.
  • José Escolar Gil.
  • Fuente Ymbro.
  • La Palmosilla.
  • Domingo Hernández.
  • Capea-Carmen Lorenzo de San Pelayo (rejon).
  • Pincha (novillada).
Mercato
  • Eduardo Martinez, de Tudanca Toros, sera le nouveau mandataire de Roman pour la temporada 2024. Par ailleurs, le torero a également conclu un autre accord d’apoderamiento pour la saison américaine. La société Toros Yucatán sera chargée de gérer les contrats de Román sur les terres mexicaines.
  • En ces temps où toreros et apoderados se séparent, José Rojo et son apoderado français Raul Albiol ont décidé, d’un commun accord, de continuer à faire route ensemble. Suerte à tous les deux.
Indiscrétion arlésienne

Selon le journal « le reveil du midi », la DSP en matière de spectacles tauromachiques a été concédée à Ludi Organisation (attelage Juan Bautista/ Simon Casas accompagnés par Alain Lartigue, Lola Jalabert) au détriment de l’autre candidature (LDS Concept). La durée du nouveau bail est de quatre ans. L’officialisation ne devrait intervenir que le 24 novembre à l’issue du conseil municipal. A confirmer donc…

Sale coup pour l’aficion à Mexico

La coquette arène « La Florecita » de Naucalpan (Mexico) sera démolie en 2024, dans le but de construire un ensemble immobilier. La nouvelle a été confirmée mercredi dans le cadre de l’invitation à la conférence de presse, prévue pour vendredi prochain, où sera donné le cartel de la « Corrida del Adiós », prévue pour le mois de décembre. Avec la Plaza México fermée, et une fois « La Florecita » tombée, ne restera que la Plaza Arroyo comme plaza de toros en fonction dans la capitale aztèque.

Changement de présidence à Aignan y Toros

Aignan y Toros a élu son nouveau conseil d’administration et ses nouveaux présidents, Michel Aurensan et Michel Pupin qui succèdent à Paul Bergamo, président depuis quinze ans et membre fondateur de l’association. Les nouveaux dirigeants, sont déjà en pleine préparation de Pâques 2024.

Colloque de l’UBTF à Bayonne

L’union des bibliophiles taurins de France organise son 11ème Colloque, le samedi 18 Novembre 2023 . Il aura lieu dans l’Hôtel de Ville de Bayonne, 1 avenue Maréchal Leclerc 64000 Bayonne. Le colloque est ouvert à tous. Le programme est le suivant.

  • 14H : Accueil
  • 14H30 : Jean-Pierre Cau : Les compositeurs « classiques » et la tauromachie
  • 15H : Serge Milhé : Lumière taurine sur deux artistes d’Anglet Jean Lesquibe et Charles Carrère
  • 15H30 : Philippe De Graeve : La charlotade, histoire du toreo comique
  • 16H : Pause
  • 16H30 : Patrick Constantindes : L’apport oublié, à propos d’une transaction de 1856
  • 17H : Jean-Luc Ginieis : Karl May, des plaines du Far West aux ruedos de Buenos Aires
  • 17H30 : Jacques Balaguer : Eugénie de Montijo, l’impératrice aficionada
  • 18H : Fin
Toros est dans les kiosques

La N°2024 de la vénérable revue est dans les kiosques. Au sommaire entre autres, les dernières reseñas et deux grands sujets: un retour sur la carrière du Juli et le torero et la chanson.

C’était mieux avant ?

Durant ces mois d’intersaison, les Brèves mettront en exergue quelques images du passé. C’était mieux avant? On ne saura jamais! Aujourd’hui ➡️ Finito de Córdoba à Cordoue (01-06-1996) Toros de Ana Romero. Images Tendido Cero ⤵️

2 réflexions sur “Les brèves du vendredi 10 novembre

  • Merci pour la rubrique ;
    Aujourd’hui ➡️ Finito de Córdoba à Cordoue (01-06-1996) Toros de Ana Romero. Images Tendido Cero ⤵️
    Ah ! Les naturelles de Finito …
    Mais exit du capeo ! Dommage car les tapas de Finito sont toujours excellentes 🤩

  • Sympa de revoir le jeune Finito. Merci encore à Tertulia.
    Mais pauvre Jalabert, décidément pathétique. Avec son seul neurone qui fait du jokari dans son cerveau il s’est déjà fait bouffer tout cru par Don Simon…Arles était déjà sur le déclin; elle est désormais sur une planche savonnée.

    Beñat

Laisser un commentaire

Verified by ExactMetrics