Bayonne dévoile les cartels de sa temporada 2022

Bayonne vient de prendre les devants pour dévoiler la programmation 2022 de sa temporada. Elle se déroulera en deux « blocs » : les fêtes fin juillet et l’Atlantique fin septembre et 7 spectacles : 4 corridas à pied , 1 de rejon, 1 novillada piquée , 1 novillada non piquée. En clé de voute, on note la présence d’Alejandro Talavante , d’Andres Roca Rey ainsi que la reconduction des désormais traditionnelles corridas dites de la « goyesque bleue » et des six toreros. Côté français défileront Juan Leal, Adrien Salenc , Dorian Canton , Yon Lamothe (en novillada), Lea Vicens (rejon). Côté toros , les Pedraza reviennent, tout comme les Garcigrande. Conde de Mayalde, Vellosino, Los Maños(novillada) Romao Tanorio (rejon) sont les autres élevages retenus.

Fêtes de Bayonne

Vendredi 29 juillet, à 18 h 30, corrida blanche avec des toros de Conde de Mayalde (Tolède) pour Domingo Lopez Chaves, Alejandro Talavante, et Tomàs Rufo.

Samedi 30 juillet, à 18 h 30, corrida à cheval avec des toros de Romao Tanorio (Portugal) pour Sergio Dominguez, Lea Vicens, et Guillermo Hermoso de Mendoza.

Feria de l’Atlantique. 

Vendredi 2 septembre, à 19 heures, corrida goyesque bleue avec des toros de El Vellosino (Salamanque) pour Juan Leal, Andrés Roca Rey et Adrien Salenc.

Samedi 3 septembre,

à 11 heures, novillada piquée avec les novillos de Los Maños pour Daniel de la Fuente, Yon Lamothe et Christiàn Parejo.

à 19 heures, corrida de l’avenir avec des toros de Pedraza de Yeltes (Salamanque) pour Morenito de Aranda (Espagne), Sebastian Ritter (Colombie), Daniel Crespo (Espagne), Angel Tellez (Espagne), Joao Silva « Juanito » (Portugal), et Dorian Canton (France).

Dimanche 4 septembre,

à 11 heures, novillada sans picador, avec les erales de Camino de Santiago, Lartet, Alma Serena, Casanueva, et La Espera.

à 17 h 30, corrida de clôture avec des toros de Garcigrande (Salamanque) pour Miguel Angel Perera, Paco Ureña, et Jesus Enrique Colombo.

Pour plus de renseignements ➡️ Arènes de Bayonne

2 Comments

  1. Il y a un torero manquant.Comment oublier Daniel LUQUE,torero de Bayonne s’il en est,avez vous oublié ses précédentes prestations? Cet »oubli »est inadmissible
    avec Luque l’engagement,la réussite,et la prestation artistique,étaient garanties.
    Serait-il trop cher? Priver les fidèles aficionados d’un tel torero qui a tout donné à Bayonne est une faute grave.Nous irons le voir à Dax devant 6toros de La quinta

Les commentaires sont fermés.