Toreros para la historia : Antonio Ordoñez

Antonio Ordoñez

Toreros para la Historia : Antonio Ordoñez

Antonio Ordóñez Araujo, né le 16 février 1932 à Ronda et mort le 19 décembre 1998 à Séville.

Troisième des cinq enfants du matador Cayetano Ordóñez « El Niño de la Palma », il débute en public en 1948 et prend l’alternative en 1951. Torero de style classique et orthodoxe, il est encore aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands matadors du 20e siècle. Peut être encore plus apprécié avec le capote qu’avec la muleta (ses véronique, très larges de capote et profondes dans le trait sont une référence), le torero reste néanmoins une référence absolue, en matière d’esthétique, d’inspiration et de classicisme. Il se distingue aussi comme un matador sûr. Dans la dernière partie de son activité, il nous lègue le ‘rincon d’Ordoñez » une épée de recours avec des effets fulminants.

À partir de 1962, il se lance dans l’élevage des toros. Il fut également organisateur des corridas goyesques, dans sa ville natale de Ronda.

Il y une époque où la France ne voulait pas tourner le dos à la tauromachie. Ainsi, il fut en 1995, nommé chevalier de la Légion d’honneur. En 1996, il reçoit la Médaille d’or du mérite des beaux-arts.

Après Cordobes, Bienvenida, Manolete découvrez Toreros para la Historia made in ©️Fernando Achuccarro consacré à Antonio Ordoñez.

Pour un accès direct à la vidéo ⤵️